En direct du terrain…

18 août 2020

La dispersion des jeunes Cigognes noires, cuvée 2020 !

Vous avez observé un juvénile récemment à côté de chez vous ? Chouette, un scoop ? Le nid n'est pas…
14 août 2020

Kaedi déjà en Camargue...

Kaedi est déjà arrivée en Camargue depuis le 27 juillet 2020, alors qu'en 2019, elle avait quitté…
11 août 2020

CM32 a migré... Record battu !

En 2019, nous écrivions : "parmi toutes les cigognes balisées par le réseau national Cigogne…
10 août 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 200 likes !

La dispersion des juvéniles est en cours depuis le 15 juillet, la migration des adultes débute…
9 août 2020

Ouvrez l’oeil !

Ouvrez l'oeil, les Cigognes noires migrent en ce moment et CM32 continue à nous surprendre !…

Plus d’actualités…

Nidification inédite en Alsace : un couple de Cigogne noire se reproduit dans les Vosges du Nord !

La LPO et l’ONF l’attendaient depuis des années… Ils voient aujourd’hui leur espérance comblée : début juillet, en conjuguant leurs efforts de prospection, une équipe de naturalistes a enfin pu localiser un couple de Cigogne noire nicheur dans les Vosges du Nord alsaciennes.

L’information a créé beaucoup d’émoi parmi les passionnés d’oiseaux. Le retour de la cigogne noire représente en effet un événement important.

Poussins avec un adulte au nid en France (photo : Fabrice CROSET / LPO)
Poussins avec un adulte au nid en France (photo : Fabrice CROSET / LPO)

L’espèce, très farouche et certainement de tout temps relativement rare, se reproduit naturellement dans les vieilles forêts sauvages, se nourrissant de proies aquatiques trouvées dans les marais, sur les rives d’étangs, le long de fossés forestiers ou de cours d’eau. Dans le premier quart du 19e siècle, on pouvait encore observer quelques individus dans la forêt rhénane, puis l’espèce a complètement disparu, victime de la chasse et de la disparition de son habitat. Depuis les années 1990, seuls des oiseaux de passage sont aperçus en Alsace.

Les lambeaux de forêt rhénane encore attractifs pour l’espèce étant réduits à peau de chagrin, les naturalistes n’escomptaient pas son retour dans ce milieu. Mais ils la guettaient dans les forêts plus sauvages et tranquilles du massif vosgien, un couple ayant fait une première tentative de reproduction en 1998.

Les prospections assidues d’une équipe de naturalistes issus de la LPO Alsace, de l’Office National des Forêts et du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, viennent de porter leurs fruits, puisqu’un nid, avec 3 oisillons d’une quinzaine de jours, a été découvert fin juin.

Les 3 jeunes ont été bagués le 1er juillet. La nichée prendra son envol à la fin du mois. La famille fera l’objet d’un suivi dans la plus grande discrétion, afin de ne pas perturber les oiseaux, extrêmement sensibles au dérangement.

La LPO se réjouit de cette découverte exceptionnelle, qui tranche avec la situation dégradée qui affecte une grande partie du monde aviaire. Elle souhaite désormais, avec l’ONF, que d’autres couples puissent s’installer les prochaines années en diverses forêts de la plaine ou du massif vosgien.

En savoir plus.

Mots-clés : actualités, Reproduction, Alsace, Bas-Rhin

Partagez :