En direct du terrain…

30 juin 2020

Bilan provisoire des nids occupés en 2020

En 2020, le réseau national Cigogne noire, coordonné par la LPO et l'ONF, a, à ce jour,…
26 juin 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 100 likes !

La reproduction de la Cigogne noire est en cours actuellement et la majorité des opérations de…
25 avril 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 000 likes !

Entre mai et fin juin, des opérations de baguage des poussins au nid et de capture d'adultes…
20 avril 2020

La photo de la semaine de la LPO : le retour des Cigognes noires en France...

Depuis le 13 février 2020, CM32-DIVA est de retour sur son site de nidification en Meuse. C'est…
18 avril 2020

Fin de migration pour Toutatis...

Pour faire suite à l’actualité du 9 avril 2020, Toutatis a franchi la frontière espagnole le…

Plus d’actualités…

Carnet rose en Franche-Comté...

La Cigogne noire est un oiseau très rare en France avec moins de 60 couples connus chaque année. Solitaire, elle niche dans les forêts riches en ruisseaux et étangs, essentiellement dans le quart nord-est de la France.

<media305|vignette|legende|center|taille=300>

En 2012, la LPO Franche-Comté et l’ONF avaient conjointement découvert un nid dans le Jura. Une première régionale depuis environ 35 ans !

Cette année, le suivi très prudent du nid a permis de constater le retour des adultes après leur hivernage (probablement en Afrique sahélienne), la couvaison puis l’élevage de 2 jeunes.

Les deux cigogneaux ont été bagués le 5 juin par un scientifique délégué par le Muséum de Paris puis se sont envolés vers le 14 juillet. Les inscriptions des bagues, lisibles à distance sur leurs grandes pattes, permettront, on l’espère, d’avoir des nouvelles de leurs pérégrinations à venir.

Cela reste un cas unique dans la région mais la LPO Franche-Comté et l’ONF espèrent découvrir d’autres nidifications dans le nord de la région car la Cigogne noire
semble discrètement gagner du terrain.

La Cigogne noire symbolise plusieurs enjeux de conservation de la nature : la quiétude de nos forêts, la présence de vieux et gros arbres et la qualité des petites zones humides et des ruisseaux. A l’échelle internationale, sa survie en migration et en hivernage dépend aussi de sa protection légale et de la limitation des risques de collision et d’électrocution.

En attendant, chacun peut espérer observer cette majestueuse espèce en migration en août-septembre, lorsque les oiseaux d’Europe de l’Ouest partent vers l’Espagne et l’Afrique.

<media304|vignette|legende|center|taille=300>

Retrouvez l’article sur LEPROGRES.FR : cliquez

Mots-clés : France, actualités, Jura, Reproduction, Baguage, Franche-Comté

Partagez :