En direct du terrain…

30 juin 2020

Bilan provisoire des nids occupés en 2020

En 2020, le réseau national Cigogne noire, coordonné par la LPO et l'ONF, a, à ce jour,…
26 juin 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 100 likes !

La reproduction de la Cigogne noire est en cours actuellement et la majorité des opérations de…
25 avril 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 000 likes !

Entre mai et fin juin, des opérations de baguage des poussins au nid et de capture d'adultes…
20 avril 2020

La photo de la semaine de la LPO : le retour des Cigognes noires en France...

Depuis le 13 février 2020, CM32-DIVA est de retour sur son site de nidification en Meuse. C'est…
18 avril 2020

Fin de migration pour Toutatis...

Pour faire suite à l’actualité du 9 avril 2020, Toutatis a franchi la frontière espagnole le…

Plus d’actualités…

Suivi de la migration postnuptiale de la Cigogne noire sur le roc de Conilhac à Gruissan (11)...

Le roc de Conilhac à Gruissan (11), surnommé "le caillou", est localisé sur le littoral audois, à 5 kilomètres à vol d’oiseau du bord de mer.

Ce point d’observation est un mamelon calcaire surplombant les marais du narbonnais de ses 20 mètres d’altitude. L’environnement immédiat est constitué de zones humides (étangs de Campignol, de l’Ayrolle et de Bages-Sigean, sansouires, rizières, pâtures à taureaux, steppes salées). A peu de distance, plusieurs massifs calcaires (occupés par la garrigue, des pelouses sèches et des pinèdes) encadrent la plaine : massif de La Clape au nord, île Saint-Martin à l’est et contreforts du massif des Corbières à l’ouest.

La localisation du roc de Conilhac est idéale pour capter les flux migratoires postnuptiaux, qui concernent surtout les oiseaux descendant par la vallée du Rhône et choisissant une route occidentale par l’Espagne. Il est en effet situé sur une fine bande littorale entre la mer et la plaine du Narbonnais, qui concentre les migrateurs qui évitent ainsi de traverser la Méditerranée et qui sont surtout rabattus sur la côte par les vents d’Ouest/Nord-Ouest. Légèrement surélevé, le roc permet d’avoir une vision à 360° du littoral vers la plaine narbonnaise.

<media657|vignette|legende|center|taille=300>

Depuis 2007, la LPO Aude assure un suivi annuel de la migration postnuptiale, principalement entre la mi-juillet et la mi-novembre.

Le roc de Conilhac est un haut lieu pour la migration des rapaces et des Cigognes noires. Mais c’est avant tout le premier site de France pour la migration des Cigognes blanches.

En moyenne, 5 000 Cigognes blanches sont dénombrées annuellement depuis 2009.

<media652|vignette|legende|center|taille=300>

<media654|vignette|legende|center|taille=300>

Une centaine de Cigognes noires sont désormais dénombrées annuellement en migration.

<media653|vignette|legende|center|taille=300>

<media655|vignette|legende|center|taille=300>

En 2016, le passage migratoire de Cigogne noire a débuté le 27 juillet avec 7 individus.
Le pic de migration 2016 est de 32 individus le 20 septembre 2016.
Actuellement, 103 Cigognes noires ont été dénombrées en migration au-dessus du Roc de Conilhac.

A noter que CM32, oiseau équipé par la LPO d’une balise GSM-GPS-UHF, fréquente la Réserve Africaine de Sigean mais aussi, notamment durant tout l’hiver les marais autour du roc de Conilhac.

Pour saisir vos données naturalistes en Languedoc-Roussillon :www.faune-lr.org ("J’observe, je clique !")
Pour suivre la migration sur le Roc de Conilhac de Gruissan : www.migraction.net (Site de Gruissan-Narbonne).

Facebook LPO Aude : https://www.facebook.com/lpo11
Twitter LPO Aude : https://twitter.com/lpo_aude
Site internet LPO Aude : http://aude.lpo.fr/Accueil.html

Pour toutes informations sur le suivi de la migration : Marine GUILLANEUF

Mots-clés : actualités, Migration, Roc de Conilhac à Gruissan (11)

Partagez :