En direct du terrain…

4 janvier 2019

Une Cigogne noire hivernante en Saône-et-Loire...

Mise à jour apportée le 13 janvier 2019 : La Cigogne noire serait présente depuis au moins le 29…
1er janvier 2019

Bonne année 2019...

La coordination nationale ONF - LPO du réseau Cigogne noire et le programme personnel de baguage…
28 décembre 2018

Enquête 2018-2019 hivernage des Cigognes noires en France

La coordination du réseau Cigogne noire LPO-ONF a décidé de relancer, durant l’hiver 2018/2019, un…
9 décembre 2018

Le Futur Parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne à l’honneur !

Alors que l'enquête publique pour la création du futur Parc national des forêts de Champagne et…
7 décembre 2018

Avant le 12 décembre 2018 12 heures, soutenez le projet du Futur Parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne

La Coordination nationale du réseau Cigogne noire vous invite à soutenir le projet du futur Parc…

Plus d’actualités…

Episode 2 : Retour sur la migration de la Migration de la Cigogne noire au Col d’Organbidexka par Daniel AUCLAIR...

Daniel AUCLAIR, célèbre cinéaste animalier et membre du réseau Cigogne noire, nous livre en images une rencontre exceptionnelle avec un groupe de Cigognes noires bloquées dans le brouillard au Col d’Organbidexka (Pays basque - 64) :

"Comme constaté avec la première séquence (actualité du 13 novembre 2017), les cigognes (et la plupart des rapaces planeurs) se servent des ascendances thermiques pour s’élever sans trop d’efforts par dessus les sommets. La météo influe énormément sur la migration au moment de franchir les Pyrénées...

Bloqués en plaine, ils attendent patiemment que le brouillard s’estompe pour nous gratifier de passages massifs du genre de celui du 21 septembre 2016...

A Organbidexka, quand il y a du brouillard, on fait la sieste, on joue au tarot ou on va au girolles...

J’étais assis au pied d’un hêtre et je répondais au pic noir quand un grand bruit de rémiges fendant l’air me fit lever la tête... J’ai alors couru à perdre haleine, comme l’atteste la bande son, pour sortir de la hêtraie et assister à ce qui sera probablement la plus grosse émotion naturaliste de cette année.

Un cadeau exceptionnel dépassant tout ce dont je pouvais rêver. Je me suis VRAIMENT demandé si je ne rêvais pas devant cette scène unique.

Etre là au bon moment, au bon endroit…"

Mots-clés : actualités, Daniel AUCLAIR, Vidéo, Col d’Organbidexka (64), Migration

Partagez :