En direct du terrain…

18 août 2021

Etude des causes de mortalité des jeunes Cigognes noires... de moins bonnes nouvelles !

Le 29 juillet 2021, nous vous présentions le programme d’étude des causes de mortalité des…
16 août 2021

Les coulisses de votre site Cigogne-noire.fr rajeunies...

François B., notre expert LPO web, discret, a profité de l'été pour rajeunir l'architecture du site…
13 août 2021

Facebook réseau Cigogne noire : 2 600 likes !

Nous sommes en pleine période de dispersion des juvéniles de Cigogne noire... Dès le 15 juillet,…
11 août 2021

Exposition-photo sur la Cigogne noire à Leuglay (21)

Depuis le 1er juillet 2021 et jusqu'au 30 septembre 2021, Olivier PELLERIN, photographe amateur…
2 août 2021

Première relecture d’un juvénile balisé... aux Pays-Bas

En fin de semaine dernière, nous vous présentions le programme d’étude des causes de…

Plus d’actualités…

Comportement

La Cigogne noire est une espèce diurne, solitaire, farouche et discrète. A l’occasion des haltes migratoires, des regroupements sont fréquents, notamment sur les grands lacs champenois en Champagne-Ardennes.

Les premiers déplacements migratoires postnuptiaux sont observés dès juillet. Le pic migratoire est observé à la mi-septembre sur les grands lacs champenois ; les derniers individus étant observé au plus tard fin octobre.

La migration prénuptiale est plus discrète. Les oiseaux reproducteurs sont de retour dès février. Les immatures regagnent l’Europe plus tard, en mai.

Les oiseaux utilisent principalement les ascendances thermiques pour se déplacer, notamment en migration.

Sur les sites de nidification, les deux partenaires exécutent quelques parades accompagnées de vocalisations brèves (sifflements). Ces parades sont pratiquement invisibles et peu décrites dans la littérature ornithologique. Les poussins crient à l’approche d’un adulte pour quémander la nourriture, et poussent des cris rauques lorsqu’ils sont dérangés.

Partagez :