En direct du terrain…

3 avril 2020

Mise à jour du dépliant grand public Cigogne noire

A l'occasion du séminaire national d'octobre 2019 à Metz, le dépliant a été actualisé par la…
3 avril 2020

La migration prénuptiale des Cigognes noires s’amplifie...

La migration de la Cigogne noire en France bat son plein... Alors que les adultes nicheurs sont…
1er avril 2020

Toutatis : De sa capture en 2019 au franchissement du détroit de Gibraltar le 31 mars 2020...

Bagué poussin au nid en juin 2017 par l'ONF en Côte-d'Or dans le cadre du programme personnel de…
31 mars 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 1 900 likes !

Alors qu'une grande partie des adultes nicheurs sont sur leur nid, des oiseaux non nicheurs…
29 mars 2020

Samedi 28 mars 2020 : Jeanne franchit les Pyrénées...

Pour faire suite à l’actualité du 25 mars 2020, Jeanne a franchi les Pyrénées le samedi 28…

Plus d’actualités…

Comportement

La Cigogne noire est une espèce diurne, solitaire, farouche et discrète. A l’occasion des haltes migratoires, des regroupements sont fréquents, notamment sur les grands lacs champenois en Champagne-Ardennes.

Les premiers déplacements migratoires postnuptiaux sont observés dès juillet. Le pic migratoire est observé à la mi-septembre sur les grands lacs champenois ; les derniers individus étant observé au plus tard fin octobre.

La migration prénuptiale est plus discrète. Les oiseaux reproducteurs sont de retour dès février. Les immatures regagnent l’Europe plus tard, en mai.

Les oiseaux utilisent principalement les ascendances thermiques pour se déplacer, notamment en migration.

Sur les sites de nidification, les deux partenaires exécutent quelques parades accompagnées de vocalisations brèves (sifflements). Ces parades sont pratiquement invisibles et peu décrites dans la littérature ornithologique. Les poussins crient à l’approche d’un adulte pour quémander la nourriture, et poussent des cris rauques lorsqu’ils sont dérangés.

Partagez :