En direct du terrain…

18 août 2021

Etude des causes de mortalité des jeunes Cigognes noires... de moins bonnes nouvelles !

Le 29 juillet 2021, nous vous présentions le programme d’étude des causes de mortalité des…
16 août 2021

Les coulisses de votre site Cigogne-noire.fr rajeunies...

François B., notre expert LPO web, discret, a profité de l'été pour rajeunir l'architecture du site…
13 août 2021

Facebook réseau Cigogne noire : 2 600 likes !

Nous sommes en pleine période de dispersion des juvéniles de Cigogne noire... Dès le 15 juillet,…
11 août 2021

Exposition-photo sur la Cigogne noire à Leuglay (21)

Depuis le 1er juillet 2021 et jusqu'au 30 septembre 2021, Olivier PELLERIN, photographe amateur…
2 août 2021

Première relecture d’un juvénile balisé... aux Pays-Bas

En fin de semaine dernière, nous vous présentions le programme d’étude des causes de…

Plus d’actualités…

2013 mai 07 - Ouest France - Deux cigognes noires en goguette à Trélivan

Ouest France : retrouvez l’article original

Deux cigognes noires en goguette à Trélivan

Publié le 7 mai 2013 - Trélivan

Ce couple de cigognes noires vit en captivité au château de la Bourbansais.

Il n’en existe que 60 couples en France (contre près de 2 000 pour les cigognes blanches). Quelle n’a donc pas été la surprise pour un couple habitant Trélivan, à quelques kilomètres de Dinan, de trouver sur leur toit deux cigognes noires. Les deux oiseaux, équipées d’émetteurs sur les pattes, sont arrivés lundi soir. Alertée par ce couple, la Ligue pour la protection des oiseaux a fait des recherches et a retrouvé l’origine des deux cigognes. Elles s’étaient échappées, avec une de leur congénère blanche, du château de la Bourbansais, en Ille-et-Vilaine.

Après avoir passé la nuit à la belle étoile sur le toit de Bruno Planque, les cigognes ont repris la poudre d’escampette, mardi en début d’après-midi. En fin d’après-midi, le château ne les avait toujours pas récupérées mais attendait que les bêtes soient affamées pour leur mettre la main dessus. Leur acolyte blanche les attendait dans un chenil de Betton.

Partagez :