En direct du terrain…

4 janvier 2019

Une Cigogne noire hivernante en Saône-et-Loire...

Mise à jour apportée le 13 janvier 2019 : La Cigogne noire serait présente depuis au moins le 29…
1er janvier 2019

Bonne année 2019...

La coordination nationale ONF - LPO du réseau Cigogne noire et le programme personnel de baguage…
28 décembre 2018

Enquête 2018-2019 hivernage des Cigognes noires en France

La coordination du réseau Cigogne noire LPO-ONF a décidé de relancer, durant l’hiver 2018/2019, un…
9 décembre 2018

Le Futur Parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne à l’honneur !

Alors que l'enquête publique pour la création du futur Parc national des forêts de Champagne et…
7 décembre 2018

Avant le 12 décembre 2018 12 heures, soutenez le projet du Futur Parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne

La Coordination nationale du réseau Cigogne noire vous invite à soutenir le projet du futur Parc…

Plus d’actualités…

2012 septembre 26 - L’Union Ardennais - À tire-d’aile… La cigogne noire

L’Union Ardennais : retrouvez l’article original

Accueil > Le journal de l’été

À tire-d’aile… La cigogne noire

Publié le jeudi 26 juillet 2012 à 10H00 - Vu 48 fois

Le bec et le contour de l’œil rouge vif sont caractéristiques des individus adultes.

La surexploitation des forêts et la chasse avaient provoqué sa disparition en Europe occidentale. La cigogne noire a opéré son retour dans l’Hexagone à partir de 1973 et a vraisemblablement commencé à nicher dans les Ardennes aux alentours de 1990. Le département est depuis devenu le bastion national de l’espèce, avec 11 nids trouvés en 2010 dans les massifs forestiers, principalement par les agents de l’ONF.
Résumé de la vie d’un couple sous nos latitudes : retour mi-mars, ponte de 3 à 5 œufs au cœur d’un vaste massif forestier, éclosion des poussins de fin avril à la mi-mai, nid abandonné par les jeunes après plus de deux mois de nourrissage intensif, départ général vers le Sahel tout au long d’août et de septembre. Les oiseaux équipés de balises ont toutefois montré que si les adultes sont fidèles à leur site de nidification et à leur site d’hivernage, mâles et femelles peuvent adopter des voies de migration différentes et des zones d’hivernage distinctes ! La vie à deux, OK, mais point trop n’en faut. A l’automne, les grands lacs champenois concentrent ponctuellement quelques dizaines de cigognes et, fait récent, quelques-unes hivernent même en France.

Pour en savoir plus : Les Oiseaux des Ardennes. 424 pages. 20 euros. En vente au ReNArd : 03.24.33.54.23.

Mots-clés : Champagne-Ardenne, Communications, Article de presse, Ardennes

Partagez :