En direct du terrain…

30 juin 2020

Bilan provisoire des nids occupés en 2020

En 2020, le réseau national Cigogne noire, coordonné par la LPO et l'ONF, a, à ce jour,…
26 juin 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 100 likes !

La reproduction de la Cigogne noire est en cours actuellement et la majorité des opérations de…
25 avril 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 2 000 likes !

Entre mai et fin juin, des opérations de baguage des poussins au nid et de capture d'adultes…
20 avril 2020

La photo de la semaine de la LPO : le retour des Cigognes noires en France...

Depuis le 13 février 2020, CM32-DIVA est de retour sur son site de nidification en Meuse. C'est…
18 avril 2020

Fin de migration pour Toutatis...

Pour faire suite à l’actualité du 9 avril 2020, Toutatis a franchi la frontière espagnole le…

Plus d’actualités…

Statut de conservation et état des populations

La Cigogne noire, qui avait quasiment disparu comme nicheuse d’Europe occidentale, a entamé un retour il y a quelques dizaines d’années. Oiseau essentiellement forestier en ce qui concerne le site des nidifications, victime par le passé de destructions massives et du déclin des forêts, l’espèce protégée recolonise progressivement l’Ouest européen.

  • Statut de conservation en Europe et dans le monde :

La population mondiale de la Cigogne noire est estimée entre 24 000 et 44 000 individus (BirdLife International, 2015) et ne peut être considérée nulle part comme commune.

<media638|vignette|legende|center|taille=300>

D’après l’IUCN, elle est considérée comme menacée dans beaucoup de pays au sein de son aire de répartition.

En Europe, le statut de conservation de l’espèce est LC (préoccupation mineure). La population européenne est estimée entre 9 800 et 13 900 couples (BirdLife International, 2015).

Malgré son expansion récente en Europe de l’Ouest, sa population totale semble stable, même si quelques diminutions locales ont été rapportées, notamment dans les Pays Baltes, probablement liées à l’intensification de l’industrie forestière.

  • Statut de conservation en France :

En 2016, le Comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (U.I.C.N.) a maintenu la Cigogne noire sur la Liste Rouge des espèces menacées en France : "En danger" pour les couples nicheurs et "Vulnérable" pour la population de passage.

Le premier nid a été découvert en France en 1973, en Belgique en 1989 et au Luxembourg en 1993.

Après l’Indre-et-Loire en 1973, la Cigogne noire a été découverte progressivement dans notre pays :

  • en 1977 dans le Jura ;
  • en 1992 en Côte-d’Or et en en Meurthe-et-Moselle ;
  • en 1993 dans le Cher ;
  • en 1995 dans les Ardennes et en Moselle ;
  • en 1999 dans l’Indre, l’Aube et la Haute-Marne ;
  • en 2000 dans le Nord ;
  • en 2003 dans la Nièvre ;
  • en 2004 dans l’Allier et la Meuse ;
  • en 2005 en Maine-et-Loire ;
  • en 2006 dans les Vosges ;
  • en 2008 en Creuse ;
  • en 2010 dans l’Orne ;
  • en 2011 dans la Sarthe ;
  • en 2014 en Seine-Maritime ;
  • en 2015 dans le Bas-Rhin ;
  • en 2016 dans le Calvados et en Haute-Saône.
  • en 2018 dans la Marne.
  • en 2019 dans l’Yonne et la Saône-et-Loire.

A ce jour, 27 départements ont abrité au moins une nidification.

<media635|vignette|legende|center|taille=300>

Sa zone de nidification s’étend principalement de la région Centre au quart nord-est du pays. La colonisation de la France est progressive et lente.

En 2001, lors de la troisième Conférence Internationale sur la Cigogne noire, la population française était entre 12 et 30 couples nicheurs et en 2012, entre 30 (population connue) et 60 couples (population estimée).

En 2015, cette population est estimée entre 40 et 70 couples.

<media637|vignette|legende|center|taille=300>

En 2019, la population française est estimée entre 70 et 90 couples.

En France, la population est considérée comme vulnérable, l’extension géographique est effective mais lente.

Mots-clés : France, Reproduction, Découverte, bilan

Partagez :