En direct du terrain…

18 août 2021

Etude des causes de mortalité des jeunes Cigognes noires... de moins bonnes nouvelles !

Le 29 juillet 2021, nous vous présentions le programme d’étude des causes de mortalité des…
16 août 2021

Les coulisses de votre site Cigogne-noire.fr rajeunies...

François B., notre expert LPO web, discret, a profité de l'été pour rajeunir l'architecture du site…
13 août 2021

Facebook réseau Cigogne noire : 2 600 likes !

Nous sommes en pleine période de dispersion des juvéniles de Cigogne noire... Dès le 15 juillet,…
11 août 2021

Exposition-photo sur la Cigogne noire à Leuglay (21)

Depuis le 1er juillet 2021 et jusqu'au 30 septembre 2021, Olivier PELLERIN, photographe amateur…
2 août 2021

Première relecture d’un juvénile balisé... aux Pays-Bas

En fin de semaine dernière, nous vous présentions le programme d’étude des causes de…

Plus d’actualités…

Le principe du suivi par balise Argos

Le système Argos est composé de trois éléments :

  • les émetteurs (balises Argos)
  • les satellites
  • les centres de calcul.

Très légères (45 g), les balises se rechargent grâce à un capteur solaire. Elles sont supposées fonctionner pendant 3 ans, ce qui va permettre de récolter une grande diversité d’informations.

Après programmation, les balises nous fournissent une position toutes les heures, entre 6 heures et 21 heures. Les émissions sont captées par l’un des six satellites munis d’un récepteur Argos.

Les satellites décrivent une orbite polaire à 850 km d’altitude et effectuent le tour de la terre en 102 minutes. Ils transmettent ensuite les signaux reçus à des stations terrestres.

Ainsi, peu après le survol d’un satellite, les chercheurs peuvent consulter sur internet les coordonnées géographiques des oiseaux balisés.

Partagez :