En direct du terrain…

6 avril 2020

Fin de migration pour Jeanne...

Pour faire suite à l’actualité du 28 mars 2020, Jeanne a franchi les Pyrénées le samedi 28…
3 avril 2020

Mise à jour du dépliant grand public Cigogne noire

A l'occasion du séminaire national d'octobre 2019 à Metz, le dépliant a été actualisé par la…
3 avril 2020

La migration prénuptiale des Cigognes noires s’amplifie...

La migration de la Cigogne noire en France bat son plein... Alors que les adultes nicheurs sont…
1er avril 2020

Toutatis : De sa capture en 2019 au franchissement du détroit de Gibraltar le 31 mars 2020...

Bagué poussin au nid en juin 2017 par l'ONF en Côte-d'Or dans le cadre du programme personnel de…
31 mars 2020

Facebook réseau Cigogne noire : 1 900 likes !

Alors qu'une grande partie des adultes nicheurs sont sur leur nid, des oiseaux non nicheurs…

Plus d’actualités…

Le principe du suivi par balise Argos

Le système Argos est composé de trois éléments :

  • les émetteurs (balises Argos)
  • les satellites
  • les centres de calcul.

Très légères (45 g), les balises se rechargent grâce à un capteur solaire. Elles sont supposées fonctionner pendant 3 ans, ce qui va permettre de récolter une grande diversité d’informations.

Après programmation, les balises nous fournissent une position toutes les heures, entre 6 heures et 21 heures. Les émissions sont captées par l’un des six satellites munis d’un récepteur Argos.

Les satellites décrivent une orbite polaire à 850 km d’altitude et effectuent le tour de la terre en 102 minutes. Ils transmettent ensuite les signaux reçus à des stations terrestres.

Ainsi, peu après le survol d’un satellite, les chercheurs peuvent consulter sur internet les coordonnées géographiques des oiseaux balisés.

Partagez :