En direct du terrain…

25 juillet 2021

Mise à jour du bilan de la reproduction de la Cigogne noire en France en 2020

Suite à la remontée très tardive de la première nidification en 2020 de l'espèce dans le Loiret, la…
23 juillet 2021

Communiqué de la Coordination nationale du réseau Cigogne noire au sujet de l’observation d’individus en Sud Morvan

Le 13 juillet 2021, Régis MICHON a observé un groupe de Cigogne noire dans le sud du Morvan. Cela…
19 mai 2021

Facebook réseau Cigogne noire : 2 500 likes !

Nous sommes en pleine période de reproduction pour la Cigogne noire en France, les membres du…
30 avril 2021

Actu réseau Cigogne noire - Avril 2021

La coordination nationale ONF-LPO, en collaboration étroite avec l'ACETAM et du Parc national de…
17 avril 2021

La Cigogne noire et le réseau Cigogne noire à l’honneur !

la coordination nationale ONF-LPO remercie France 3 Bourgogne-Franche-Comtépour avoir mis à…

Plus d’actualités…

La dispersion des jeunes Cigognes noires, cuvée 2020 !

Vous avez observé un juvénile récemment à côté de chez vous ? Chouette, un scoop ? Le nid n’est pas loin ? On imagine alors qu’il y a une reproduction de l’espèce à côté de chez soi !


Et bien, désolé, mais la réponse est le plus souvent : NON !


On vous dit pourquoi ?


La migration...

Nous sommes actuellement en pleine période de dispersion et de migration des Cigognes noires en France.

Au niveau des Pyrénées, le principal passage migratoire de l’espèce s’effectue par les cols du Pays Basque, notamment le col d’Organbidexka (64), où la délégation territoriale LPO Aquitaine effectue chaque année, à l’automne, un suivi de la migration dans le cadre de l’Observatoire Régional de la Migration des Oiseaux en Aquitaine.

Au 17 août 2020, 44 individus ont été déjà dénombrés, la première Cigogne noire migratrice a été notée le 19 juillet 2020. Le passage va s’amplifier, pour atteindre le pic, habituellement vers le 18 septembre. Ce site est le principal site migratoire pour cette espèce en France et d’importance majeure en Europe de l’Ouest, après le détroit de Gibraltar.

Au 17 août 2020, 36 individus étaient aussi notés à la Retoute de Lindux (64) depuis le début du suivi de migration postnuptiale.


La dispersion des jeunes...

Dès le 15 juillet, on peut observer des juvéniles, seuls ou accompagnés d’adultes ou d’autres juvéniles. Les derniers s’envoleront autour du 15 août. Contrairement à la Grue cendrée, les cigognes (aussi bien chez la Cigogne blanche, que chez la Cigogne noire) ne voyagent pas en famille, et les jeunes doivent se débrouiller seuls et apprendre à survivre. Le suivi par le baguage permet d’estimer que la mortalité des jeunes la première année est très forte : 70 à 85 %.

Quelques chiffres (au 13 août 2020) concernant les contrôles des juvéniles nés en France en 2020 :

  • distance minimale : 120 kilomètres ;
  • distance maximale : 673 kilomètres ;
  • distance moyenne : 332 kilomètres.
    A noter que ces distances sont celles entre le nid et le premier contrôle de l’individu réalisé.

En 2020, les jeunes observés en France sont originaires de France, d’Allemagne, de Belgique, du Luxembourg, de République Tchèque et même de Pologne.

Deux jeunes ensembles ne sont pas forcément de la même fratrie. Dans le passé, on avait un juvénile de Creuse observé aux Pays-Bas, alors que sa fratrie était encore au nid en Creuse. Autre exemple en 2014, deux jeunes d’un même nid de Haute-Marne sont partis dans des directions diamétralement opposées : l’un à Brest, l’autre en République Tchèque ! En 8 jours, ces jeunes se sont déplacés de 750 kilomètres.

Seul le baguage permet de connaître l’origine des oiseaux avec certitude.


Le baguage et le balisage...

Depuis 1995, il existe en France un programme personnel de baguage Cigogne noire, coordonné depuis 2005 par Frédéric CHAPALAIN (ACETAM), déposé auprès du CRBPO (Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d’Oiseaux), auquel le réseau national Cigogne noire ONF-LPO participe activement.

Chaque année, entre 70 et 100 poussins sont bagués au nid en France, majoritairement en forêts gérées par l’ONF, qui s’investit de manière importante pour l’étude et la protection de l’espèce (recherche, suivi et protection des nids, mise à disposition de grimpeurs pour le baguage..).

Des oiseaux, jusqu’à présent majoritairement des adultes, sont aussi équipés d’émetteurs télémétriques, utilisant la technologie GPS.
Les premières balises posées par le réseau étaient des balises Argos (par satellite), dont la technologie et le prix très élevé limitent le nombre de données reçues. Actuellement, 3 oiseaux équipés de balises Argos sont toujours suivis actuellement.

Désormais, on utilise des balises GSM, qui permettent, pour un coût limité, de recevoir jusqu’à une position par minute, mais dont l’inconvénient est de ne pas avoir de transmission des données en l’absence de couverture GSM (les données étant stockées dans la balise).

En 2019, le réseau national Cigogne noire France suivait au total 11 individus équipés et en 2020 : 10. Ce programme d’étude des adultes par balise permet d’appréhender les trajets migratoires, les domaines vitaux en France et sur les zones d’hivernage en Afrique...


En 2020, pour la première fois en France, des balises bagues ont été posées sur des juvéniles dans la Nièvre et dans les Vosges, dans le cadre du programme de baguage. L’objectif est d’identifier les causes de mortalité des juvéniles et d’essayer de les corriger dans la mesure du possible. Plus d’informations à ce sujet prochainement !


Dispersion des jeunes : premier bilan de cet été 2020...

Le programme personnel de baguage Cigogne noire France (ACETAM) vient de produire une première carte de synthèse des différents contrôles obtenus au 13 août 2020, grâce au réseau national, mais aussi grâce au grand public et aux réseaux sociaux !

Dispersion des juvéniles - été 2020 (ACETAM - Coordination nationale réseau Cigogne noire ONF-LPO)
Dispersion des juvéniles - été 2020 (ACETAM - Coordination nationale réseau Cigogne noire ONF-LPO)



Sur cette carte, on peut y découvrir les deux trajets des juvéniles balisés en Nièvre (trajets rose et bleu), mais aussi les contrôles des juvéniles de cette année ; le point rouge indiquant le lieu de baguage (au nid) et le point vert le lieu de contrôle.

A noter que le point noir correspond à une nichée baguée morte au nid suite à un violent orage, survenu plusieurs semaines après l’opération de baguage, mais avant l’envol des jeunes.


Transmettez vos observations !

Pensez à faire remonter toutes vos observations, notamment en utilisant la fiche d’observation ONF-LPO, en contactant la coordination nationale.

Vous observez un oiseau bagué ? Contactez la coordination nationale, qui fera le lien avec le programme national de baguage Cigogne noire (ACETAM).


Merci aux observateurs, au réseau national Cigogne noire et aux partenaires...


Opération balises-bagues juvéniles Nièvre :
Financement LPO Nièvre & soutien technique de l’ONF, dans le cadre du programme de baguage.

Opération balises-bagues juvéniles Vosges :
Financement ACETAM & d’un groupement forestier privé vosgien & soutien technique de LOANA, dans le cadre du programme de baguage.

Etudes par balises adulte France :

Merci aux différents financeurs pour leur fidèle soutien.

Mots-clés : actualités, Baguage, bilan, Programme personnel de baguage Cigogne noire (ACETAM), Balise GPS-GSM, Dispersion des juvéniles

Partagez :